LA PRÉPARATION À LA NAISSANCE ET À LA PARENTALITÉ

Les différents types de préparation à la naissance proposés au sein du centre

Il existe un large choix de préparation à la naissance. De quoi satisfaire tous les goûts ... Pour connaîre les horaires et modalités pratiques :        + info

 

 

LA PRÉPARATION À LA NAISSANCE CLASSIQUE

 

Prepanaissclassique

 

Anciennement appelée "accouchement sans douleur", la préparation classique permet une information très large sur tous les aspects de la grossesse, de l'accouchement et de l'après naissance : reconnaître une contraction, quand partir à la maternité, le déroulement de l'accouchement, l'alimentation de l'enfant, les soins de puériculture, etc ... ainsi que des exercices de détente et de respiration.

 

Le travail corporel vous aidera à mieux accompagner les contractions utérines lors de la naissance.

 

 

 

C'est en quelque sorte le B.A BA de là préparation à la naissance. Elle se pratique généralement à partir du 7ème mois et à d'abord pour objectif d'informer les futurs parents sur la physiologie et le déroulement de la grossesse et de l'accouchement, sur la péridurale, l'accueil du bébé, l'allaitement ... Cette première initiation est indispensable pour se préparer à l'accueil d'un enfant.

 

Les cours se font en petits groupes de 3-4 patientes  devant accoucher à la même période (à l’hôpital, les groupes sont souvent plus importants) et leur contenu est variable, selon que vous attendez votre premier enfant ou que vous êtes déjà parent.

 

Vous avez également la possibilité de suivre des cours individuels, si pour des raisons personnelles vous préférez cette options. Les papas sont les bienvenus s’ils le souhaitent.

 

Celles qui sont déjà maman ou qui ont déjà reçu ces informations par ailleurs rechercheront peut-être une autre préparation.

 

 

LA PRÉPARATION À LA NAISSANCE EN MILIEU AQUATIQUE

 

Prepanaisspiscine

Dans l’eau, je me sens légère... Je retrouve mon corps. Je n’ai plus mal au dos. L’eau me masse les jambres. Dans l’eau je pense à mon enfant, lui aussi est en apesanteur. Ce qui fait de cette préparation une préparation plaisir, ludique, spontanée. L’eau caresse, masse, détend, elle a un côté maternant.

Des exercices tranquilles alternent avec des mouvements plus actifs ; cela permet de travailler le souffle, la respiration, la prise de conscience du périnée, la poussée.





Les pères peuvent être invités, cela devient un moment d’échanges et de découverte. Les cours sont dispensés sous la surveillance d'une sage-femme et d'un maître nageu, dans un où l'on a pied et chauffé à 30-32 C, donc pas besoin de savoir nager.

 

 

 

L'HAPTONOMIE

Prepanaisshaptonomie

 

 

Débutée vers le 4ème mois, cette méthode est plus un accompagnement qu'une véritable préparation à l'accouchement.

 

Basé sur l'établissement d'une relation affective, par des caresses, des pressions douces sur le ventre, la maman comme le papa peuvent inciter l'enfant à bouger, à se placer de telle ou telle façon afin de prendre une position plus confortable pour elle comme pour lui.

 

 

"L'accompagnement pré et post-natal haptonomique favorise le développement des liens affectifs entre l'enfant, le père et la mère. Il leur permet de vivre une relation de tendresse lorsque l'enfant est encore dans le giron de sa mère. Il favorise également l'accueil du nouveau-né au moment de la naissance et après celle-ci. Très tôt l'enfant acquiert une sécurité de base qui l'invite à l'autonomie, à la communication et à la confiance".


Les rencontres sont individuelles en couple, et se font au rythme d'une séance par mois dès le 4ème mois de grossesse. Pour plus d'info, voir le site de référence.

 

 

LA SOPHROLOGIE

 

Prepasophro


De plus en plus enseignée, la sophrologie fait partie de ces disciplines qui visent à lutter contre le stress en l'apprivoisant. Elle s'avère tout particulièrement efficace auprès des femmes enceintes, pour les aider à préparer leur accouchement dans la sérénité la plus totale !

 

La sophrologie est définie comme une science de la conscience. Elle vise à dominer la douleur et à se relaxer, en entrant dans un état situé entre la veille et le sommeil.

 
Cet état permet de se concentrer sur soi et sur les situations redoutées, en s'y projetant et en les envisageant de manière positive. C'est une discipline basée sur le corps et les émotions.
 

 

Comment la pratique-t-on ?

 
Avant la séance, la future maman fait le point sur ses angoisses avec la sophrologue qui dirige la séance. Ces angoisses peuvent être liées au déroulement de la grossesse, à l'accouchement ou encore à d'éventuelles complications.
 
Lorsque la séance commence, la voix douce et posée de la sophrologue et la maîtrise de la respiration, entraînent la future maman dans un état de relaxation intense, proche du sommeil. Une fois cet état atteint, elle visualise alors chaque partie de son corps pour prendre pleinement conscience d'elle.
 

Toujours dans cet état, elle visualise les situations redoutées et s'imagine y faire face et les surmonter sans aucune difficulté, toujours détendue.
 
La sophrologie est conseillée à partir du 4ème-5ème mois de grossesse et chaque séance dure entre 45 minutes et 1 h.
 
 
 
Quels sont les effets bénéfiques de la sophrologie ?
 
 
La sophrologie aide tout d'abord à mieux vivre sa grossesse psychologiquement, en apprivoisant les angoisses que l'on a par rapport à l'accouchement.
 
Elle permet aussi de mieux la vivre physiquement car avec la relaxation, les maux de dos et autres douleurs sont apaisées. En plus, on peut refaire toute seule les exercices à la maison, dès qu'on en ressent le besoin ou tout simplement l'envie.
 
Mais là où la sophrologie se révèle la plus impressionnante, c'est bien le jour de l'accouchement à force de l'envisager et de l'anticiper d'une manière positive, toujours dans le calme le plus profond, on y est familiarisé !
 
Sans oublier que la maîtrise de la respiration permet de réellement contrôler la douleur. Donc tout en permettant de vivre une grossesse zen et confiante, la sophrologie permet aussi de maîtriser son accouchement, physiquement et mentalement

 

 

 

LE YOGA

 

grossesse yoga


Ces dernières années, le stress s'est considérablement developpé dans nos sociétés. Face aux médications souvent accusées de ne traiter le problème qu'en surface, le yoga est devenu, plus qu'une simple réponse au stress, un véritable art de vivre qui s'adapte désormais aux femmes enceintes.

 

Le yoga est une pratique orientale très ancienne, qui a pour but d'harmoniser le corps et l'esprit, pour arriver à un état de relaxation et de bien-être intérieur.

 

La pratique régulière du yoga permet de se sentir détendu et serein dans son quotidien et d'être moins sensible au stress environnant.

 

 Comment le pratique-t-on ?

 

Le yoga est basé sur la respiration. La première étape est donc de réapprendre à respirer, lentement et profondément, en faisant intervenir le ventre. Ensuite, il s'agit de prendre des postures, toujours en respirant, qui vont permettre d'étier et d'assouplir en douceur le corps, et de faire travailler les muscles. On peut pratiquer le yoga dès le début de la grossesse et une séance dure en moyenne 1 h.

 

Quels sont les effets bénéfiques du yoga ?

 

Sa pratique permet de soulager une multitude de troubles que connaît la femme enceinte, comme le mal de dos, les jambes lourdes ou encore les brulûres d'estomac, et tout cela sans aucun médicament !

 

Il permet aussi de calmer les angoisses que peut connaître la future maman. L'évacuation des tensions physiques et psychiques amènent à un meilleur épanouissement au cours de la grossesse, en apprenant à connaître son corps et ses mécanismes, et à se sentir plus en union avec son bébé.

 

Il aide également à bien préparer l'accouchement, car la respiration et le calme seront essentiels le jour J. Enfin, le grand avantage du yoga est la possibilité de refaire les exercices à la maison en cas de douleur, de fatigue ou de stress, ou tout simplement pour entretenir cet état de bien-être.

 

Les exercices spécialement pensés pour les femmes enceintes peuvent considérablement améliorer la vie quotidienne, en apprenant par exemple à se retourner sans effort dans son lit, ou encore à se baisser pour ramasser quelque chose sans difficulté.

 

 

Page précédente : l'entretien prénatal précoce        -         Retour aux infos médicales