Chargement... Merci de patienter quelques secondes...
ESPACE  SANTÉ  LES  LUCIOLES
 
Accueil
Présentation
du centre
Professionnels
du centre
Accès
Nous contacter
Liens et ouvrages
 
 

LES GROSSESSES MULTIPLES
 
 

   
Avoir des jumeaux, c'est une belle aventure, mais une aventure quand même ! Et une aventure qui commence bien avant la naissance ... 
 
  
 

UNE GROSSESSE GÉMELLAIRE ... MAIS POURQUOI MOI ?!

Tout se passe au moment de l'ovulation et de la fécondation. Les facteurs explicatifs sont multiples et variables selon qu'il s'agit de vrais ou faux jumeaux.


Les vrais jumeaux ou jumeaux monozygotes :

Un seul ovule est fécondé par un seul spermatozoïde, mais l'œuf unique se divise en deux embryons. Ils ont exactement les mêmes chromosomes ; ils ont une parfaite ressemblance et ont le même sexe. 

La cause reste un mystère ... La proportion de jumeaux monozygotes reste stable : 3 naissances pour 1000 enfants, et ce deuis que le monde est monde, et quels que soient les pays ... Malgré tout, il semblerait qu'avoir un enfant très tôt (avant 18 ans) ou très tard (après 40 ans) soit un facteur de risque ... ou de chance, à vous de voir !


Les faux jumeaux ou jumeaux dizygotes :

Deux ovules ont été fécondés par deux spermatozoïdes. Ils ont des chromosomes différents ; ils ne se ressemblent pas (ou autant que 2 frères ou sœurs), mais ils peuvent avoir le même sexe, comme un sexe différent. Les faux jumeaux sont plus fréquents ; ils concernent 2/3 des grossesses gémellaires.

Là aussi, l'âge de la mère compte : à 20 ans, on a naturellement 5,8 chances pour 1000 d'avoir des jumeaux, contre 13 pour 1000 après 35 ans. Comme si Dame Nature mettait les bouchées doubles pour assurer malgré tout la reproduction de l'espèce !

Autre facteur : les stimulations ovariennes et autres procréations médicalement assistées. Le risque de grossesse multiple dépend du nombre d'ovocytes qui arrivent à maturité ou du nombre d'embryons replacés dans l'utérus en cas de fécondation in vitro. C'est actuellement la principale cause de grossesse gémellaire.

Quant au facteur héréditaire pour les grossesse gémellaires, il existe bel et bien. mais il se transmet seulement par les femmes, puisqu'il s'agit d'une prédisposition à émettre plusieurs ovules qui pourraiet être fécondés en même temps. Donc ça ne vaut que pour les faux jumeaux, si vous avez bien suivi !

Enfin, citons pêle-mêle d'autres raisons : l'ethnie (plus de jumeaux chez les africaines et moins chez les asiatiques), la saison (plus de jumeaux naissent l'été), voire l'alimentation (plus de jumeaux si on est adepte des produits laitiers).



COMBIEN DE PLACENTAS ET COMBIEN DE SACS AMNIOTIQUES ? 

Quand il y a 2 placentas, on parle de grossesse gémellaire bichoriale ; quand il n'y en a qu'un, on parle de grossesse gémellaire monochoriale.

De la même façon, on parle de grossesse gémellaire biamniotique s'il y a 2 sacs et monoamniotique, s'il n'y en a qu'un.

 
A) Dans le cas des jumeaux monozygotes 

Selon le moment où l'œuf se divise, il peut y avoir 3 cas de figure :



 
Le cas le plus fréquent est la grossesse monochoriale biamniotique. La grossesse monochoriale monoamniotique est très rare. À un stade de division encore plus tardif et heureusement exceptionnel, cela donne des jumeuax siamois.


B) Dans le cas des jumeaux dizygotes 

 

 

S'il existe un seul placenta, on peut donc affirmer qu'il s'agit de vrais jumeaux ; en revanche, s'il existe deux placentas, il s'agit de faux jumeaux 9 fois sur 10 et de vrais jumeaux avec division très précoce de l'œuf 1 fois sur 10.



QUELS SONT LES RISQUES D'UNE GROSSESSE GÉMELLAIRE ?
 
A) Une grossesse gémellaire est-elle toujours compliquée ?

Heureusement non ! La majorité des grossesses gémellaires se déroulent bien ; il existe cependant un certain nombre de risques qu'il ne faut pas méconnaître :
  • Le risque principal est l'accouchement prématuré. Les femmes enceintes de jumeaux accouchent en moyenne un mois plus tôt. C'est pour cette raison que l'on considère que l'accouchement a lieu "avant terme", s'il se produit avant 35 semaines d'aménorrhée, contre 37 pour un enfant unique. Les risques liés à la prématurité sont les mêmes que pour l'accouchement d'un enfant unique.
  • Le retard de croissance intra-utérin ou hypotrophie : les jumeaux ont souvent mais pas systématiquement un poids inférieur à celui d'un enfant unique au même terme. On parle de retard de croissance quand le poids est inférieur au poids normal pour le terme. Il est général lié à une insuffisance de développement du ou des placentas.
  • Il existe également un risque un peu plus important pour la maman de développer une hypertension artérielle, un diabète gestationnel ou une anémie.


B) Les risques spécifiques d'une grossesse gémellaire monochoriale 
 
  • Les malformations, dues à des anomalies chromosomiques ou non, sont un peu plus fréquentes, de même que les fausses couches spontanées.
  • Le syndrome transfuseur-transfusé
    Lorsqu'une grossesse est monochoriale, les jumeaux partagent le même placenta. Cette particularité peut être à l'origine de communications entre les vaisseaux placentaires des jumeaux (anastomoses) ce que entraine parfois des échanges vasculaires à l'origine d'un déséquilibre d'apports entre les jumeaux.

Ainsi, un des jumeaux sera plus gros (macrosome) avec un excès
de liquide amniotique, c'est le jumeaux transfusé, et l'autre, au contraire, présentera un retard de croissance avec une quantité de liquide amniotique inférieure à la normale, c'est le jumeau tranfuseur. 

La majorité des cas sont bénins, avec simplement une petite différence de poids entre les deux jumeaux, mais il existe des formes plus sévères qui nécessitent une prise en charge médicale.



QUELLES SONT LES PARTICULARITÉS DU SUIVI D'UNE GROSSESSE GÉMELLAIRE ?

Du fait des différents risques détaillés précédemment, le suivi des grossesses gémellaires dépend du type de grossesse gémellaire.

Dans le cas d'une grossesses bichoriale, une consultation et une échographie mensuelle sont recommandées ; en revanche, s'il s'agit d'une grossesse monochoriale, une échographie deux fois par mois est recommandée dès le 5ème mois, afin de diagnostiquer précocément un éventuel syndrome transfuseur-transfusé.

Si la patiente présente des signes de menace d'accouchement prématuré (contractions utérines, modifications du col de l'utérus), une mesure échographieque du col par voie vaginale pourra être effectuée.



L'ACCOUCHEMENT

Un accouchement par les voies naturelles de jumeaux est envisageable, en l'absence de complication maternelle et/ou fœtale.

Une césarienne sera systématiquement programmée s'il s'agit d'une grossesse monochoriale monoamniotique, si la patiente a déjà eu une césarienne (utérus cicatriciel), si le premier jumeau n'est pas en présentation céphalique (tête en bas), s'il existe une différence de poids importante entre les deux jumeaux, ainsi que devant les mêmes critères que ceux qui motivent une césarienne de grossesse unique (étroitesse du bassin, placenta praevia, pathologie maternelle ...).



COMMENT ABORDER SEREINEMENT UNE GROSSESSE GÉMELLAIRE ?

Une grossesse gémellaire est, presque toujours, une grossesse plus difficile. La patiente, son conjoint et son entourage doivent accepter que son déroulement soit différent de celui d'une grossesse monofœtale avec un suivi beaucoup plus médicalisé et donc plus angoissant. Un accompagnement psychologique et social est donc important. Les couples peuvent participer à des réunions d'informations spécifiques et se renseigner sur les différentes aides sociales et ménagères possibles.

L'après accouchement est différent et souvent plus difficile que la grossesse elle-même. La première année qui suit l'arrivée des bébés est particulièrement éprouvante pour le couple. Il faut donc se faire aider au maximum en sollicitant famille et/ou amis et ne pas hésiter à contacter des associations regroupant des parents de jumeaux :
 




 

                          
Info médicale
Gynécologie
La grossesse
La fertilité
Nutrition
Mon bébé
Mon enfant
La parentalité
Psychomotricité
Orthophonie
Ostéopathie
Sophrologie
Psychologie
Les addictions
 
 
 
 
 
 
 
 
 


 







    





                            

Infos pratiques
Horaires d'ouverture
du secrétariat

lundi au vendredi :
8h30-19h30
samedi :
8h30-12h00

 
  HoHorairesHoggggggggggggggggbouton accueil aide à la parentalité
Pour prendre Rendez-vous
par téléphone : 00-00-00-00-00
ou par mail : aaaaaa@orange.fr
(réponse sous 24 heures)


Pour joindre directement un professionnel
Fax : 00-00-00-00-00
Coordonnées

Espace Santé Les Lucioles
0000000
06560 VALBONNE


Plan d'accès